Les meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes

Les meilleurs compléments alimentaires pour femmes enceintes

Un petit coup de mou ou de fatigue, vous envisagez de prendre un complément alimentaire pour femme enceinte ? C’est votre choix ! Seulement, il faut savoir ce que vous achetez : entre produits pharmaceutiques et produits naturels, la question est vite résolue. Voici un petit récapitulatif des compléments alimentaires indiqués (et contre-indiqués) pour femme enceinte.

Le top des compléments alimentaires pour femmes enceintes : les vitamines et minéraux

Il est rare, dans notre société actuelle, que les femmes enceintes aient des carences durant la grossesse : on parle plutôt de déficits d’apports qu’il peut être intéressant de combler avec des compléments alimentaires. Mais lesquels favoriser dans ce cas ? Doit-on uniquement opter pour des compléments naturels ?

Le fer et l’iode

C’est au cours du second et troisième trimestre de la grossesse que la femme enceinte est la plus épuisée : les carences en fer se font vite sentir ! Si une consommation plus élevée d’amandes ou de légumes secs peut y remédier, un complément alimentaire pour femme enceinte aussi : il apportera les nutriments nécessaires pour prendre le relais habituel du fer, et ainsi, garder tout son petit monde en bonne santé.

En ce qui concerne l’iode, il faut faire attention à trouver le bon équilibre : si des carences peuvent avoir un impact sur la santé de l’enfant, un surapport de cet élément peut avoir un effet contreproductif. L’iode se trouve dans les produits de la mer, ou simplement dans le sel : si vous avez peur de ne pas pouvoir doser correctement votre apport en iode, ayez recours à un complément alimentaire identique.

La vitamine D et B9

Les vitamines, au-delà de l’image de booster qu’on leur associe, sont des éléments essentiels pour que la femme enceinte se sente au mieux de sa forme, que ce soit à travers la fixation du calcium sur les os (vitamine D) ou dans l’arborescence cellulaire favorisée par les folates (contenus dans la vitamine B9).

Ainsi, prendre un complément alimentaire pour femme enceinte vitaminé est l’idéal pour prendre le relais, surtout à des moments clés de la grossesse, dès les premières semaines. Il est d’ailleurs courant de prescrire aux femmes enceintes une « cure » de compléments vitaminés, pour les aider à garder le cap !

Toujours sur avis médical

Quel que soit le type de complément alimentaire, il est fortement déconseillé d’en acheter sans avis médical dans le cadre d’une grossesse. Pourquoi ? Tout simplement parce que votre médecin connaît vos antécédents, ce qui est compatible ou pas, et surtout, ce qu’il y a de mieux pour vous.

Il pourra alors vous donner des conseils :

  • Vous rappeler que l’automédication n’est pas conseillée
  • Qu’il est préférable d’éviter la prise de compléments pendant l’allaitement
  • Quand et comment prendre vos compléments

Il pourra aussi vous donner les contre-indications alimentaires, dans votre cas précis.

Surveillez les étiquettes… de vos produits !

Certains aliments ne doivent pas faire partie de l’alimentation d’une femme enceinte, parce qu’ils peuvent avoir des effets néfastes sur l’organisme. C’est la même chose pour les compléments alimentaires à base de ces ingrédients.

Si les vitamines sont bénéfiques, attention à ne pas en abuser pour autant ! En effet, trop de vitamines A ou de carotènes peuvent avoir des effets irréversibles sur la croissance du bébé, tout comme les produits à base d’algues. C’est d’ailleurs pour cela que les sushis sont fortement contre-indiqués pendant une grossesse (au grand dame de certaines !).

Les compléments à base d’isoflavones, qui correspondent à des phyto-oestrogènes, doivent aussi être évités. En effet, ils agissent comme des hormones et ne sont pas bons pour le corps. On les retrouve principalement dans le soja, alors : exit les compléments alimentaires qui en contiennent !

Enfin, d’autres contre-indications sont à prendre au sérieux durant une grossesse :

  • Les compléments à base de phytostérols et de phytostanols
  • La caféine (eh oui, Mesdames, on laisse ça de côté)
  • La papaïne et ses dérivés

En définitive, la clé pour ne pas se tromper entre les compléments alimentaires pour femmes enceintes recommandés ou non, c’est de s’adresser à son médecin ! Ce dernier sera à même de proposer des cures ou des traitements appropriés !

admin Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *