Sifflement oreilles - causes possibles et traitement

Sifflement d’oreilles : causes possibles et traitement

Le sifflement d’oreille, l’impression de claquement ou de bourdonnements, la perception de sons plus ou moins aigus, sont la manifestation d’acouphènes. Ils traduisent un fonctionnement anormal du système auditif. Permanents ou passagers, les sifflements provoquent des troubles de la concentration et du sommeil. À la longue, ils représentent un handicap dans la vie quotidienne et professionnelle. Quelles sont les causes de l’oreille qui siffle et comment traiter ?

Des maladies ORL

Les causes de sifflement dans l’oreille sont multiples et le plus souvent anodines. Mais, si les symptômes persistent, il faut impérativement consulter un médecin.

  • Un bouchon de cérumen peut être la cause d’une oreille qui siffle. Ce lubrificateur du conduit auditif est pourtant utile, il emprisonne les squames et les poussières. Son élimination est spontanée à la mastication. Mais si la production est excessive, une obstruction peut se former.
  • Un traumatisme auriculaire dû à une exposition prolongée ou répétée au bruit. Les sons au-delà de 85 décibels sont néfastes pour l’oreille interne, ils endommagent gravement les cellules ciliées. Or celles-ci ne se renouvellent pas, les lésions sont irréversibles. Les conséquences sont la présence d’acouphènes, premier signe d’alerte, puis une perte de l’audition.
  • La tension artérielle ou hypertension est responsable des acouphènes du fait de la pression sanguine importante ou de médicaments hypertenseurs.
  • L’otite est une inflammation ou une infection de l’oreille provoquant un sifflement de l’oreille interne et une baisse momentanée de l’audition. Ce symptôme peut être accompagné de sensation d’oreille bouchée, de nausées, d’étourdissement ou de fièvre.
  • L’insuffisance circulatoire des artères du cou.
  • Des troubles de l’articulation des mandibules.
  • L’otospongiose, une maladie héréditaire avec acouphènes et surdité.
  • comment soulager l'acouphène et les oreilles qui sifflentLa maladie de Ménière avec une pression importante dans le labyrinthe de l’oreille, des vertiges, une baisse de l’audition.
  • Le vieillissement naturel.
  • Des médicaments toxiques, type antibiotiques, anti-inflammatoires et aspirine augmentent les risques d’acouphènes.
  • Les boissons alcoolisées et la caféine en trop grandes quantité sont des facteurs prédisposant aux sifflements d’oreille.

Si vous avez des vertiges, que vous êtes dans un état de confusion,  que vous ressentez une baisse brutale de l’audition ou que les sifflements d’oreille sont très difficiles à supporter sans amélioration au bout de quelques jours, il faut impérativement consulter votre médecin.

Les Traitements de l’oreille qui siffle

  • Après une exposition prolongée au bruit, type concert ou night-club, un repos au calme suffira.
  • En cas de bouchon de cérumen, les symptômes disparaîtront dès qu’il aura été enlevé.

Traitement des acouphènes chroniques

Un examen audiométrique doit être pratiqué pour évaluer le degré de la perte auditive. Différents traitements seront envisagés ensuite :

  • La mise en place d’une prothèse auditive et d’un générateur de bruit blanc pour masquer le sifflement d’oreille. Il produit un souffle sonore constant plus agréable que les acouphènes et réduit le stress.
  • Des exercices de relaxation ou une psychothérapie pour apprendre à mieux gérer les acouphènes au quotidien. En effet, les médicaments pour traiter cette pathologie sont limités et leurs effets secondaires sont très gênants.
  • L’homéopathie est efficace. Pour la sensation d’oreilles bouchées, prendre Colocynthis 30Ch, 3 granules toutes les 30 minutes ; contre la diminution de l’audition nocturne, Lachesis ; pour la baisse de l’audition accompagnée d’état dépressif, Causticum.
  • L’hypnose.
  • Les thérapies cognitives comportementales, la méditation, le yoga, sont intéressantes pour apprendre au cerveau à ne plus prêter attention aux acouphènes. Mais il faut plusieurs mois avant de devenir plus tolérant aux bruits parasites.
  • L’acupuncture favorisera la circulation de l’énergie.
  • L’ostéopathie contribue à améliorer le système cardio-vasculaire proche de l’oreille mais aussi le dysfonctionnement du rachis cervical.

Le sifflement d’oreille occasionne une gêne importante qu’il est possible de combattre avec des traitements naturels.

admin Author