Ce qu'il faut savoir sur l'entorse lombaire et comment la soigner

Ce qu’il faut savoir sur l’entorse lombaire et comment la soigner

Appelée aussi tour de rein ou lumbago, l’entorse lombaire est une blessure de la colonne vertébrale. Elle provient le plus souvent d’un traumatisme des ligaments ou des tendons musculaires dans la région lombaire. Ce type de pathologie est relativement fréquent et bénin, à condition de la prendre en charge rapidement.

Entorse lombaire : quelles sont les causes ?

Les ligaments sont un ensemble de fibres de collagène très solide.  Le ligament illio-lombaire en particulier est  très sollicité lors de la marche donc très exposé à différents traumatismes :

  • une chute ou d’un choc,
  • une torsion du bassin ou un dysfonctionnement vertébral,
  • une charge trop lourde produisant une tension excessive sur le ligament ou un muscle lombaire,
  • un effort réalisé dans une mauvaise position à l’origine d’un mauvais alignement entre le bassin et la colonne vertébrale,
  • une trop grande sédentarité ou une position assise prolongée,
  • une irritation articulaire entre deux vertèbres provoquées par des mouvements répétitifs par exemple.

Ceci dit, certaines personnes sont plus prédisposées que d’autres au tour de rein, notamment celles souffrant d’arthrose, d’ostéoporose, ou  de troubles gynécologiques.  Les femmes enceintes sont également plus fragiles. L’âge est un facteur déclenchant ainsi que la hernie discale.

Les symptômes de l’entorse lombaire

Le premier symptôme de l’entorse lombaire est la douleur bilatérale ressentie en bas du dos. douleur au bas du dos ou lumbagoElle peut être modérée à sévère et se propage aux membres inférieurs.  La douleur lombaire s’intensifie à l’effort et se calme au repos. Il est difficile de se tenir droit ou même de rester assis tant elle est forte, comme si vous aviez une barre de fer dans le bas du dos. Un œdème léger accompagne parfois l’inflammation.

Les crises peuvent durer plusieurs jours à plusieurs mois selon la nature de l’entorse, aigue ou chronique.

Les gestes de prévention du tour de rein

La musculation du dos et de la ceinture abdominale est essentielle pour protéger votre colonne vertébrale. Un chiropracteur, un coach sportif, la pratique d’un sport approprié comme la natation par exemple contribuera à un bon maintien de vos lombaires.

En position assise sur votre canapé, calez bien vos reins avec un coussin. Ne vous levez pas de votre lit brusquement. Asseyez-vous d’abord. Pour vous coucher, une fois assis, basculez sur le côté.

Si vous devez faire un effort intense, comme soulever une charge par exemple, échauffez-vous bien le dos. Ne vous penchez pas en avant mais agenouillez-vous pour saisir la charge puis relevez-vous ,le dos bien droit.

Les différents traitements

Plus la prise en charge de la douleur lombaire et le diagnostic seront précoces, plus les résultats seront rapides.

  • Un chiropracticien corrigera tous les problèmes biomécaniques pour rétablir votre mobilité alors qu’un médecin traitera essentiellement vos douleurs. A l’aide d’exercices correctifs, vous retrouverez une meilleure posture.
  • Un support lombaire peut être prescrit les premiers jours pour vous soulager. Une radiographie sera peut-être envisagée pour vérifier l’état de votre colonne vertébrale.
  • Le repos pendant au moins deux jours sera indispensable pour lutter contre la douleur mais il a été démontré que la reprise progressive des activités de toute nature favorise la guérison.
  • La glace est idéale pour diminuer l’inflammation. N’hésitez pas à en appliquer sur votre dos 15 à 20 minutes, 3 à 4 fois par jour.
  • Les chaussures ergonomiques sont indiquées dans le traitement des lombalgies chroniques
  • La relaxation entre deux périodes d’activité est bénéfique. Elle favorise la récupération. Allongez-vous sur le sol, jambes pliées ou relevées perpendiculairement sur une chaise ; appuyez votre dos contre un mur, les jambes légèrement décollées.

Une entorse lombaire doit toujours être soignée si l’on veut éviter une ostéo-arthrite, c’est-à-dire une usure des articulations touchées.

admin Author